Comment le droit à l’éducation est-il garanti à l’intérieur du Brésil, dans les zones rurales, dans l’arrière-pays, dans les chapadas ?

À travers des photos « O Que é uma Sala de Aula? » (1), au croisement de la lumière, de la technique et, surtout, de l’allure des enfants et adolescents, cinquante Enfants Reporters brésiliens et brésiliennes avec le soutien de EFASE, SASOP, MOC et GRAOS DE LUZ nous présentent des moments éternisés qui nous racontent leurs histoires, leurs souvenirs et leurs façons d’enseigner et d’apprendre.

Pour faire face à l’exode du Sertão, une région au Nord-est du Brésil au climat semi-aride, une école agricole familiale a été fondée par des agriculteurs pour offrir aux jeunes de la région une éducation adaptée au contexte de la réalité locale et une formation complète (techniques agricoles, politique et sociale) afin qu’ils restent dans la région et soient outillés pour y vivre dans le respect de la nature et de la souveraineté alimentaire.

Des Enfants Reporters de 12 à 18 ans, avec le soutien de l’école agricole familiale de Sertão (EFASE), mettent en lumière cet exemple d’éducation contextualisée dans le Sertão da Bahia (en portugais).

A cause de coupes budgétaires, de nombreuses écoles rurales sont fermées. Cela suscite des angoisses et génère l’exode rural des familles. Mais même avec des écoles abandonnées, vides, on trouve des enfants qui ont soif d’apprendre, d’avoir des loisirs et une nourriture de qualité et saine. Plusieurs mouvements sociaux collaborent pour résister et permettre aux enfants de participer au développement communautaire.

Les photos « Direito de ter direitos – Por Uma Educação de Qualidade » (2), prises par le groupe d’Enfants Reporters Comunicadireitos, de 8 à 18 ans, avec le soutien du Mouvement des organisations communautaires (MOC), produites dans les écoles rurales de l’arrière-pays de Bahia, dépeignent les améliorations nécessaires pour un processus d’éducation sur le terrain.